Élastomères EPDM, NBR, FPM : les matières premières des joints BUCCHI

Élastomères EPDM, NBR, FPM : les matières premières des joints BUCCHI

En fait de joints, le choix des matériaux est fondamental, en particulier dans le cas de produits et de raccords réalisés pour répondre aux demandes d’applications et de secteurs spécifiques.
Une matière première adaptée est en effet une caractéristique indispensable pour assurer la qualité, la longévité et la performance du produit. Pour cette raison, le choix de BUCCHI S.r.l. produire et utiliser des joints en élastomère permet de créer des produits de haut niveau aux performances extraordinaires.

De manière générale, les principales caractéristiques des joints en élastomère concernent :

• la capacité à s’adapter à des mouvements dynamiques, ou à subir des déformations élastiques importantes, sans modifier la forme d’origine des joints
• résistance aux basses températures
• résistance aux conditions thermiques extrêmes

Voyons en détail, avec le Dr Anna Valentini, responsable du laboratoire et du contrôle qualité de BUCCHI Srl, les matières premières en caoutchouc utilisées dans l’entreprise.

NBR
Cet élastomère est un copolymère butadiène-acrylonitrile, utilisé pour la plupart des dispositifs d’étanchéité aux fluides classiques.
Les élastomères NBR combinent de bonnes propriétés de compression, une résistance à la déchirure et à l’abrasion, une bonne flexibilité et une charge de rupture élevée (jusqu’à 210 kg cm2).
La température de fonctionnement varie de -30 ° à + 100 ° C, et pendant une courte période jusqu’à 120 ° C.
Les joints NBR sont imperméables aux gaz et offrent une excellente résistance chimique en présence de gaz de ville, de butane, de propane, d’acides gras, d’eau et de lessives.

EPDM
Il s’agit d’un caoutchouc à base d’éthylène, propylène et un troisième monomère diénique. En raison de sa structure chimique, il possède une résistance particulière aux fluides tels que l’eau et la vapeur.
Les joints en E.P.D.M. ils ont une haute résistance à la déformation permanente et une bonne charge de rupture (jusqu’à 180 kg cm2), avec une température de fonctionnement de -45 ° à + 130 ° C, jusqu’à des pointes de + 150 ° C.
Le mélange EPDM offre une solution polyvalente et résiste à l’action corrosive des agents chimiques, à l’oxydation, à l’ozone, à la chaleur, au vieillissement à chaud, tout en offrant une bonne résistance aux acides de haute concentration.
Cependant, il faut souligner que ce matériau n’est pas compatible dans les applications avec l’essence, les huiles lubrifiantes, les solvants aromatiques et les hydrocarbures.

FPM
Cet élastomère fluoré possède une résistance remarquable à la chaleur et aux agents atmosphériques et chimiques.
Il a une faible déformation permanente et une charge de rupture supérieure à 140 kg cm2.
La température de fonctionnement varie de -30° à +200°C, jusqu’à des pointes de +280°C.
Les élastomères fluorés ont une résistance chimique excellente en présence d’huiles lubrifiantes, d’hydrocarbures aliphatiques et aromatiques, d’essence, de fluides hydrauliques difficilement inflammables, de soude caustique, de formaldéhyde, de chloroforme, d’acides et de nombreux autres produits chimiques. Ils offrent également une excellente résistance à l’oxydation, à l’ozone, aux agents atmosphériques et au vieillissement dû aux UV.
Par contre, le mélange FPM est déconseillé au contact des esters et éthers de bas poids moléculaire, des cétones et des amines.